Communiqué de presse - 17/10/2020

La barbarie ne gagnera pas !

La Fédération Générale des PEP tient à exprimer sa plus vive émotion après l’odieux assassinat du professeur d’histoire géographie du collège de Conflans St Honorine. Elle tient à exprimer sa compassion la plus forte envers la famille endeuillée par cet acte de barbarie.

Face au terrorisme, après le deuil et le recueillement, la stupeur et la douleur doivent laisser place à un large mouvement de mobilisation pour que pied à pied nous défendions notre bien commun : La République. C’est notre société toute entière qui a été attaquée, hier au travers de la liberté d’enseigner et de débattre librement de tous les sujets à l’école particulièrement. Comme en 2015 et en 2016, ne tombons pas dans le piège dressé, ne sombrons pas dans un climat de peur espéré par les ennemis de la démocratie.

Cette nouvelle étape dans l’inhumanité, impose à chaque citoyen d’oser rappeler son attachement à l’école laïque et républicaine et à la liberté d’expression. Sans relâche les valeurs républicaines au premier rang desquelles la Laïcité et la Solidarité doivent être affirmées. Ce terrible attentat sur un professeur de la République rappelle à chaque citoyen que les tendances séparatistes, terreau de l’obscurantisme et de la barbarie, doivent être combattues avec vigueur.

La Fédération Générale des PEP, poursuivra avec détermination et une vigueur renouvelée le combat pour l’émancipation contre l’obscurantisme.

Elle appelle ses militants, ses sympathisants à s’engager dans les actions, qui les semaines et mois à venir, affirmeront l’attachement de nos concitoyens aux libertés d’enseigner et d’expression, aux valeurs de la République une et indivisible.